9 erreurs qui vous empêchent de progresser !

On est parfois tellement focalisé sur nos habitudes et notre façon de faire les choses, qu'on ne s'aperçoit même pas que le navire coule. Il est facile de se laisser emporter par la routine et négliger les actions stratégiques qui bénéficient davantage à notre entreprise. Voici 9 erreurs qui peuvent coûter cher à votre succès.

More...

9 erreurs qui vous empêchent de progresser

Quand j'ai lancé mon activité fitness, j'ai omis plein de détails qui ont causé de nombreuses erreurs. Vouloir plaire à tout le monde ou sous-estimer mes besoins en trésorerie en font partie.

Le but de toute entité est d'évoluer et perdurer dans le temps. Or il peut s'avérer compliqué d'être à la fois la tête pensante et le chef technique des opérations. Gérer une salle de sport est un vrai métier qui demande de la polyvalence et des compétences clés de chef d'entreprise.

Au vue de la structuration du secteur et de l'évolution des concepts et stratégies de marque, si l'on se contente d'exercer sa passion sans se soucier des aspects "business" de sa structure, on court droit à l'échec. D'où la nécessité d'anticiper et organiser ses idées.

Nous aborderons ci-dessous 9 erreurs parmi tant d'autres qui peuvent entraver votre succès, ou du moins limiter votre croissance.

1

Erreur n°1 : S'éparpiller et ne pas se positionner

Quand on lance son produit ou service, on veut que tout le monde le connaisse et le teste. On est persuadés que ce que l'on propose plaira à tous. Du coup, on ne pense même pas à définir une clientèle cible et adapter son offre en conséquence. Or si vous ne savez pas à qui vous vendez votre prestation, comment voulez mettre en place une stratégie d'acquisition ?

Prenez le temps de vous poser et réfléchir à votre offre. Voulez-vous offrir de la performance, du bien-être ou du fun ? Plutôt pour les enfants, les femmes ou les séniors ? Que font vos concurrents ? Faîtes l'opposé ou soyez sûr de faire mieux.

Pas de client cible = pas de résultat.

2

Erreur n°2 : Rester sur ses acquis

Une fois notre activité lancée, il est assez aisé de ne plus se remettre en question et de poursuivre dans sa direction sans regarder ses rétroviseurs. Pourquoi cela est-il une erreur ? Car le manque d'anticipation et d'amélioration continue peuvent vous coûter cher. La gestion d'entreprise est une course de fond. Le marché évolue sans cesse, et encore plus vite aujourd'hui. Si vous restez sur vos acquis, vos concurrents ne manqueront pas de vous dépasser et dérober votre clientèle. Faîtes un diagnostic régulier de votre proposition de valeur pour garder les devants.

3

Erreur n°3 : S'enfermer dans sa bulle

Dans le même esprit, l'entrepreneuriat est tellement exigeant et gourmand de temps qu'il peut rapidement nous faire mettre des oeillères. La tête dans le guidon, on oublie de s'ouvrir sur l'extérieur et de s'imprégner des autres. Prendre de la hauteur, sortir s'aérer l'esprit, s'entourer de personnes influentes, échanger dans des événements et/ou réseaux spécialisés, visiter d'autres secteurs d'activités innovants et s'en inspirer sont autant de choses simples mais pourtant essentielles à cultiver dans notre quotidien de chef d'orchestre. A vouloir tout faire seul, on en oublie souvent notre principal moteur : nos clients.

4

Erreur n°4 : S'endetter de la mauvaise manière

On parlait en introduction de trésorerie. C'est elle qui représente le nerf de la guerre. Sans trésorerie, difficile de lutter et faire face aux imprévus du quotidien. Une des erreurs les plus communes et difficiles à cerner en tant que gestionnaire d'entreprise, c'est de savoir investir au bon endroit, au bon moment. Plutôt que d'acheter un nouvel équipement pour satisfaire 3 adhérents par exemple, misez sur votre image de marque et communication. Elle vous sera bien plus bénéfique car elle attirera de nouveaux prospects vers votre offre. L'achat d'appareils n'est pas inutile, loin de là, mais il est secondaire et a lieu d'être uniquement lorsque votre "cash flow" abonde; ce ne doit pas être une solution face au manque de liquidités. Un euro bien investi est un euro qui rapporte.

5

Erreur n°5 : Ne pas s'adapter au marché

L'offre que vous proposez peut être considérée comme innovante aujourd'hui et obsolète l'an prochain. Le marché change constamment. Anticiper les évolutions contribue à une image de marque qualitative. J'ai trop souvent vu des clubs bloqués dans le passé, à s'entêter sur de vieilles méthodes qui finiront par leur faire perdre chemin. Certains attendent aussi le dernier moment pour réagir. Or le marché est de plus en plus sévère et instable. Profitez du net et des salons annuels pour tirer profit des prochaines tendances. Gardez votre principal patron en tête : le client.

6

Erreur n°6 : Vouloir trop en faire

Le problème quand on lance son entreprise, c'est que l'on voit notre projet comme un bébé. On enchaine les actions et veut que tout soit parfait pour sa croissance. On pense à lui tout le temps et ne veut surtout pas le confier à quelqu'un d'autre. Du coup, on se retrouve dans un engrenage néfaste où rien n'est jamais assez bien et personne ne peut nous dire comment faire avec NOTRE bébé. C'est ainsi qu'on atteint le burn-out : surcharge de travail et pression émotionnelle. 

Le plus important, c'est d'être organisé et de se détacher émotionnellement de son affaire. Je sais que ce n'est pas évident. Mais c'est pourtant la meilleure façon de faire croître son projet. Attention, cela ne veut pas dire de ne pas y accorder d'importance ! Mais avec les bons outils et le mental en phase, votre progression ne sera plus un fardeau.

7

Erreur n°7 : Ne pas communiquer suffisamment

Il est toujours difficile de cerner le pouvoir de la communication lorsqu'on commence dans l'entrepreneuriat. Moi aussi, au départ, j'ai eu du mal à investir massivement dans ma publicité car je ne pensais pas pouvoir rentabiliser cette dépense. C'est pourtant la seule et unique option pour faire savoir au monde ce que l'on propose. Les gens sont aujourd'hui bien trop exposés à de multiples offres pour pouvoir penser à vous. C'est pourquoi il faut signaler notre présence constamment dans les esprits. Pas besoin de viser les pubs TV ou radio nécessairement. Il est tout à fait possible aujourd'hui d'investir peu tout en étant percutant dans sa communication.

8

Erreur n°8 : Ne pas suivre ses progrès

On obtient ce que l'on mesure.

Comment peut-on améliorer nos actions sans savoir la pertinence qu'elles ont ? 

C'est pourtant une erreur par laquelle on passe tous une fois. On voit quelques clients pousser la porte du club, donc on ne se préoccupe pas vraiment de leur provenance, tant qu'il y en a... Qui sont mes clients ? Combien me rapportent-ils ? Combien me coûtent-ils ? Par quel moyen me trouvent-ils ? Sont-ils plus nombreux que le mois précédent ?

Mesurer ses progrès n'est pas si compliqué à mettre en place, mais cela nous aide à redéfinir nos stratégies et décisions à court terme de façon réactive. Ainsi, on perçoit ce qui fonctionne ou non.

9

Erreur n°9 : Ne pas "up-seller" ses clients

"Up-seller" est un terme anglais qui signifie proposer une vente additionnelle à un client. Cela peut être un complément alimentaire, une boisson énergisante, une serviette ou une séance de coaching par exemple.

Mais encore plus simple, il peut s'agir d'un parrainage. Votre client vous recommande à un ami qui s'inscrit chez vous : c'est une vente additionnelle. Vous tirez profit de l'intérêt d'une personne (en tout bien tout honneur) pour effectuer une vente en plus.

Le principal problème est souvent le blocage avec la vente et son côté manipulateur. Pourtant, si j'éveille un intérêt chez mon client, je ne fais que provoquer un désir. D'autant plus que (normalement) je dois être fier de ce que je propose. Il n'y a donc aucune crainte à avoir. Au pire, votre client refuse. Plutôt que d'aller constamment chercher de nouveaux clients, pourquoi ne pas profiter de ceux qui sont déjà conquis !

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.

Si cette lecture vous a plu (ou déplu), laissez nous un petit commentaire ou partage pour avoir votre ressenti et vos propres expériences.

Apprendre à contourner ces 9 erreurs opérationnelles vous permettra d'atteindre de super résultats bien plus rapidement.

Click to Tweet

À retenir !

En apprenant à dompter ces 9 leviers de gestion du club, vos performances commerciales mettrons les bouchées doubles. Restez maître de votre vaisseau et à l'écoute de votre environnement pour éviter les mauvaises surprises. Communiquer et suivez vos actions pour de meilleurs résultats.

Auteur : Jérémie LORRAIN

Passionné de marketing, fitness et sport en général, Jérémie partage ici son expérience quotidienne et ses astuces de gestion avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.